Danses rwandaises

L’histoire ancienne du Rwanda étant principalement de tradition orale, le chant a été l’un des principaux médiums de transmission au même titre que les poèmes des guerriers. Plusieurs expressions chorégraphiques sont présentes au Rwanda, elles trouvent leur origine dans les différentes couches sociales que connaissait la société rwandaise ainsi que dans les différentes régions du Rwanda.

Aperçus des principales catégories de danse rwandaise

La musique et la danse vont de pair et elles sont omniprésentes dans la société rwandaise, plus précisément à chaque soir à la fin des travaux de la journée, où les familles se réunissaient au tour du feu dans Igitaramo (réunion du soir), un moment de partage, où les chants et la danse étaient à l’honneur. Les familles profitaient de cette occasion pour transmettre l’histoire familiale, de la région, du pays, etc.


Le Secret Kalisimbi 2006

Umudiho

Il s’agit d’une danse dont les pieds frappent le sol avec une certaine force dans une répétition opiniâtre qui évoque l’aspect répétitif des travaux des champs. Cette forme danse connait différentes variations selon les diverses régions du Rwanda. Comme dans la région nordique du Rwanda, cette forme de danse fait intervenir la force physique ainsi que l’endurance de ses danseurs et danseuses. Dans d’autres régions du pays, cette danse est également dynamique et synchronisée. Umudiho peut être dansée en couple mixte où elle incarne un acte d’échange et de communion, par les garçons ou les filles.


Le Secret Kalisimbi 2006

Umushagiriro

Contrairement à Umudiho, Umushagiriro est un style de danse qui se caractérise par la lenteur, où les filles dansent en balançant élégamment le tronc et les bras tout en se déplaçant lentement. On mise beaucoup sur l’élégance et des mouvements très minutieux plutôt que sur la force physique. La synchronisation des pas de danse sur la musique est scrupuleusement recherchée.


Le Secret Kalisimbi 2006

Umuhamirizo

Dansé par les hommes arborant lances et boucliers, portant une crinière blonde. C’est une danse des guerriers pour la démonstration de la bravoure et la narration des hauts faits du champ de bataille. Cette danse comprend quatre parties soigneusement rodées dont les noms font référence aux vocabulaires bovins. Les danseurs Intore exécutent des pantomimes guerrières organisées sur plusieurs lignes comme sur le champ de bataille. La danse est soutenue par les chants et poèmes épiques exaltant les valeurs guerrières. Cette danse requiert de la dextérité et de l’endurance. La technique exige plusieurs années d’apprentissage.

 

Nos Membres

Nigure de Pindura 2009
Ihozo compte actuellement une trentaine de membres, des jeunes et quelques adultes. Ils sont en majorité étudiants, étudiantes, mais aussi des professionnels, mères et pères de familles.
Faites connaissance de nos membres

Notre Engagement Social

Wemotaci 2012
Dans notre esprit d’entraide et de solidarité, Ihozo adhère à plusieurs causes communautaires et humanitaires.
Participez à nos activités

Nos Partenaires

Vues d'Afrique 2006
Dans le cadre de plusieurs projets et activités, Ihozo a eu le bonheur et l’honneur de collaborer avec diverses organisations œuvrant dans le culturel et/ou communautaire.
Rencontrez nos partenaires

Nos Origines

Nigure de Pindura 2009
Établie à Montréal depuis plus de 15 ans, Ihozo a vu le jour le 28 avril 1998.
Découvrez notre histoire

Top! © 2012 - Groupe Ihozo - Espace Membres
Réseaux Sociaux:
FACEBOOK
TWITTER
YOUTUBE